La fente de l’orchidée

La fente de l’orchidée

Par R. K.

Publié le 27/08/12
Collection Classique
En 1976 paraissait, dans la collection Le Second Rayon, un roman intitulé La Porte du Temps, un roman écrit à deux plumes, une femme et un homme, et dont les auteurs usèrent du pseudonyme commun : Donica Roud. Ce fut un des derniers ouvrages érotiques publiés par le regretté Éric Losfeld, peu avant sa mort. L’année suivante parut une traduction espagnole, non, certes, dans l’Espagne de l’époque, mais à Mexico. À présent, R. K., qui fut l’un des deux auteurs de La Porte du Temps, nous propose ce recueil de nouvelles érotiques La Fente de l’Orchidée. Certaines de ces nouvelles sont, tant dans leur esprit que par leur style, très proches du roman que publia jadis Éric Losfeld, roman que, dans sa préface, Paul Louis Thirard avait qualifié de « conte de fées pour grandes personnes ». D’autres, notamment celle intitulée Les Camionneurs, sont d’un érotisme plus direct… Au lecteur de voir où vont ses préférences…