La Ligne

La Ligne

Par Gérard Carrère-Gée

Publié le 20/03/15
Collection Classique
Dans ces histoires, il n’y a ni salaud, ni monstre pervers. On y rencontre des hommes et des femmes qui nous ressemblent et dont la vie, apparemment bien réglée, bascule dans le drame. Même si nul n’est tout à fait innocent, le hasard, la malchance ou un excès de souffrance poussent un jour les personnages à franchir la Ligne, cette frontière morale qui balise nos actes et nous empêche de déraper. Le Destin, bienveillant ou cruel, choisit la fin de l’histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *