La malédiction d’ Edgar, Marc Dugain

La malédiction d'Edgar, Marc Dugain

 

 

 

Alors que sort le film de Clint Eastwood, J.Edgar, on ne peut passer sous silence l’excellent livre de Marc Dugain, la malédiction d’Edgar. John Edgar Hoover, le patron du FBI pendant près de 50 ans, révélé par le biais des mémoires du n°2 du FBI, son amant.

 

 

Avec la malédiction d’Edgar, Marc Dugain nous tient en alerte de la première page à la dernière avec un panorama très intéressant sur une partie de l’histoire américaine.

Le Mot de l’éditeur : La malédiction d’Edgar

Toute sa vie, Edgar fut un homme de l’ombre, homosexuel secret, amateur d’objets d’art, de courses de chevaux et de coups tordus : car Edgar n’était autre que John Edgar Hoover, patron du FBI de 1924 à 1972. Près d’un demi-siècle pendant lequel il fut, de fait, le vrai dirigeant des États-Unis, dans des moments cruciaux comme la Deuxième guerre mondiale, la Guerre froide, l’affaire de la baie des Cochons ou l’assassinat de Kennedy. Marc Dugain a choisi de raconter l’existence d’Edgar de l’intérieur, par le biais des mémoires du n° 2 du FBI, qui fut également l’amant de Hoover, ce qui nous procure une occasion unique de pénétrer dans les coulisses de la politique américaine. Et de découvrir un personnage particulièrement antipathique, méfiant, haineux, paranoïaque délirant qui considérait tout individu « de gauche » comme une menace directe pour l’équilibre du pays, qu’il fallait s’empresser de détruire. Après des années de censure de fait, on sait maintenant que ce déséquilibré a profondément influencé l’Amérique. Marc Dugain nous révèle comment et jusqu’à quel point.

La malédiction d’Edgar, Marc Dugain, Roman (broché). Paru en 03/2005, 19,90 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *