La retraite : cabinet de réflexion

La retraite : cabinet de réflexion

Par Edgart Faveur

Publié le 24/04/12
Classique
Cet ouvrage peut être interprété comme un salmigondis de sujets recouvrant leur cohérence dans sa lecture globale, formant un ensemble pour exprimer « Le jour où tout a basculé », et ses suites… On entre de plain-pied dans une réflexion à 360°, sous forme de tour d’horizon tragique et dramatique relatif à ce que l’on a vécu et continue de vivre… Il illustre, autant que faire se peut, la définition de la nouvelle qui ne saurait s’afficher optimiste. Mais, surtout, il constitue le fil directeur des Mémoires Parallèles et Acribologiques (Mémoires 2) que l’auteur vient de produire et de faire éditer aux Éditions Edilivre.