La sentence

La sentence

Par Nunzia Benedetti

Publié le 19/03/14
Collection Classique
Ancienne femme battue, Nunzia Benedetti s’emploie dans ce texte à mettre en évidence la mauvaise foi et la lâcheté des conjoints violents qui acceptent rarement leur responsabilité dans l’engrenage qu’est le processus de violence conjugale. Mais elle s’interroge aussi sur un point trop souvent négligé en cette matière, à savoir l’aide qui pourrait être apportée aux personnes violentes, parfois en proie à un grand désarroi, les rares fois où elles ont conscience de leur égarement. Rejetés, non pris en compte, ces individus ne peuvent que réitérer leurs actes. En donnant la parole au conjoint violent, l’auteure ne le dédouane pas de ses responsabilités, bien au contraire, mais essaye de comprendre ce mécanisme qui l’a brisée et tente de se rendre symboliquement justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *