La Toile de Maître

La Toile de Maître

Par Bernard Boch

Publié le 19/06/15
Collection Classique

       Les chiens italiens sont jaloux et ça les rend méchants, eux aussi. Une assertion de philosophe de comptoir, qui émergea en lui alors qu’il aperçut en sortant du Grand Hôtel Principe Di Piemonte deux roquets se battre comme des Spartiates autour d’un os aussi décharné qu’eux. Un soleil de plomb avait réussi, cette année encore, à vitrifier la Toscane, et le léger vent venu du large ne parvenait qu’à diffuser un air brûlant dans les moindres recoins…

      Viareggio, été 66. Pierre Cachart est seul, comme toujours. Au moins, il n’est pas mal accompagné. Mais peut-on vraiment être seul quand on est deux ?

      Lancée par la surenchère réciproque de la vengeance et de la trahison, la spirale infernale de la violence aveugle est en marche, n’en déplaise aux coupables comme aux innocents…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *