La trame de nos corps dans ce long voyage

La trame de nos corps dans ce long voyage

Par Anne-Sophie Dubosson

Publié le 26/11/13
Collection Classique
Un sourire enchevêtré
Allongé contre les murs chauds
Attend la brise qui fendra vos migraines
Leur sang ne fait qu’un tour
Quand ils empruntent les lignes de tes paupières ombragées
Tes rires ont grêlé
Les chardons qui poussaient dans leurs yeux
Prisons de corolles à l’iris édenté
De loin
La mélancolie rampe en direction du mur
Le flanc à découvert dans leur procession de pierres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *