La vie à la place du mort

La vie à la place du mort

Par Jean-Claude Humbert

Publié le 02/04/12
Classique
Après la mort de son ami, Alexandre Dureuil se fait passer pour le défunt. Par peur, par intérêt, parce que la vie d’un autre est toujours plus simple.

Cette nouvelle identité l’entraîne dans un couvent, puis à New York, à Chicago, avant son retour à Genève et sa retraite dans l’isolement d’une maison perdue dans la montagne, en France voisine.

Mais lorsque son passé le rattrape au bout de son errance schizophrène, il n’a pas d’autre choix que de l’affronter pour s’anéantir définitivement avec lui.