Le dernier Français, Abd Al Malik

Le dernier français, Abd Al Malik

 

 

 

Le dernier français, c’est le patriotisme d’Abd Al Malik et de sa génération !

 

 

 

 

 

 

La note de l’éditeur : Le dernier Français

La France, c’est notre bled, que tu le veuilles ou non ! A travers sa génération, Abd Al Malik interpelle l’humanité tout entière.

Vive la France arc-en-ciel unie et débarrassée de toutes ses peurs! Son cri n’est pas nationaliste, il est universaliste. La France qu’il chante, c’est celle de 1789 et des Droits de l’homme. La France qu’il appelle de ses vœux, c’est celle des frontons républicains : Liberté, Egalité, Fraternité. Sa France, c’est celle du « vivre ensemble » : J’ai planté du jasmin ce matin dans ma cité HLM / Et je me suis demandé ce que je devais faire pour que la France, elle m’aime…

S’il est patriote, souligne Mazarine Pingeot dans sa préface, c’est parce qu’il a compris qu’il n’y a « d’identité que celle de la langue ». La vie est une bataille qu’on soit jeune ou vieux. Abd Al Malik se bat. Ses mots sont ses seules armes et lui ouvrent le chemin de la poésie et de la spiritualité. Sa langue, qu’il invente ligne après ligne, embrasse le passé, le présent, l’avenir et…

les autres humains : Je rêve donc éveillé pour qu’ils me comprennent. Sa quête est notre espoir commun : Je cherche quelque chose de plus grand que moi.

 

Dans une interview à Paris Match : Le dernier Français, c’est osé comme titre, non ?

Abd Al Malik : C’est provocateur, mais j’ai le sentiment qu’on est trop peu à vouloir incarner, sans cynisme, les valeurs républicaines. Sans ostentation, mais dans les petites choses du quotidien, dans nos rapports avec nos concitoyens. Certains naviguent entre deux notions, entre nationalisme et patriotisme. L’un représente le repli sur soi, le rejet de l’autre, alors que le patriotisme est une belle idée qui consiste à aller vers l’autre. La diversité est une richesse et c’est ce que j’ai envie de dire au monde.

Le dernier Français, Abd Al Malik, Essai (broché). Paru en 02/2012 : 12 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *