Le Gardien de l’ordre

Le Gardien de l’ordre

Par Stéphane Dubuisson

Publié le 17/04/14
Collection Classique
« La première fois que je suis mort, j’avais dix ans, bien que ce ne fût pas ma vraie mort. C’est juste que j’ai senti un vide dans mon ventre, que mes yeux sont devenus tout brûlants, qu’il y a eu cette boule dans ma gorge, parce que ma sœur quitta ce monde et que mes parents commencèrent à mourir. Plus rien ne compta plus vraiment. Il y eut ce vide. Il n’y eut plus de désir, juste de l’incompréhension. »
Qui a dit que l’enfance était synonyme d’insouciance ? Sûrement pas Cyril, le héros de ce roman, qui, bien malgré lui, doit entrer avec son héritage dans l’univers des adultes.
Alors, comme nous tous, il essaie, s’exécute, et découvre un monde empreint de violences, de faux-semblants et de lâchetés, mais aussi d’héroïsme et de grandeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *