Le Grand Absent ou 4 cases vides

Le Grand Absent ou 4 cases vides

Par Francis Garnung

Publié le 07/04/15
Collection Classique
On dit que Dieu est mort. Mais qui l’a tué ? L’inspecteur Thomas Lhomeau est chargé de l’enquête. Sauf qu’il ne traque pas Dieu, mais une métaphore, une allégorie de celui-ci : Alex Zimmerman, dit Zimm, « créateur » de mots croisés et « immortel » en tant que membre de l’Académie française. Car, si « la terre est l’ombre du Ciel » (Saint Augustin), on doit y retrouver la forme grossière de Dieu, à défaut de l’éclat de son image. L’inspecteur va rechercher tous les témoins qui l’ont approché et qui se réclament de son livre « le Babil » (anagramme de la Bible).
Découvrez qui a tué Zimm dans cette enquête policière d’un nouveau genre, plus linguistique que criminelle. L’auteur joue avec les mots et le lecteur se laisse prendre au jeu ! Original, complexe, drôle : immanquable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *