Le mâle a dit : « Par les maux entend ta possible re-naissance »

Le mâle a dit : « Par les maux entend ta possible re-naissance »

Par Agnès Richard

Publié le 06/07/12
Classique
Agnès Richard, née en 1959, publie à 53 ans son premier récit autobiographique. Elle délivre ainsi un témoignage poignant qui retrace son parcours. De l’enfance souillée, meurtrie, jusqu’à la disparition d’un mari aimé, en passant par toutes les douloureuses étapes de la maladie, c’est l’expérience de l’auteure qui s’écrit dans ce texte, celle d’une femme désormais réconciliée avec elle-même. Elle s’appuie sur le fruit de son expérience pour aider et accompagner ceux qui souffrent comme elle a souffert, dans leur chair et leur âme. En écrivant Le mâle a dit, elle a voulu partager ce qu’elle a vécu et ce qu’elle a dépassé, espérant que d’autres, à leur tour, oseraient aller à la rencontre de l’enfant blessé et meurtri qu’ils portent au plus profond d’eux-mêmes et entendraient leur possible re-naissance.