Le malheur d’aimer

Le malheur d’aimer

Par Pierre Loran

Publié le 26/05/15
Collection Classique
« Sais-tu ce qu’il est long qu’on meure

À s’écouter se consumer

Connais-tu le malheur d’aimer. »

Aragon

Comment, quand on est un jeune homme romantique et exalté, l’on sacrifie à l’incandescence d’une passion amoureuse sa liaison avec un partenaire loyal et bienveillant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *