Le Massacre de Kasika

Le Massacre de Kasika

Par Ikanga Ngozi za Balega Tchomba

Publié le 30/04/15
Collection Classique
Très indifférent et d’une nature méprisante, le dictateur se passe éperdument de ses multiples devoirs envers le peuple. Avec une poignée d’amis, alliés régionaux et internationaux, il gère le pays de manière personnelle ; il le ruine et le détruit sans pitié ni remords.

Des crimes au quotidien sans aucune justice : aucun tribunal n’est fiable. Tout est simulacre de verdict.

Dans ce pays, tout n’est qu’apparence. Même le nom du pays n’a rien de vrai : la République Démocratique du Congo est plutôt la Représentation Démoniaque au Congo.

Ici, la politique de la modernité incarne l’esprit d’insanité, la nouvelle citoyenneté est un hymne à la perversité relevant du cynisme célébrant mille viols, violences et tueries impunis au quotidien. Un mouroir. Une hémocratie. Du sang, et toujours du sang humain !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *