Le Mystère de la rue de l’Arbre Sec

Le Mystère de la rue de l’Arbre Sec

Par Marie Brétigny

Publié le 05/06/14
Collection Classique
Au milieu de la petite rue peu fréquentée de l’Arbre Sec qui reliait la rue Saint-Merry à la rue Saint-Honoré, existait une résidence très calme, habitée par des personnes seules ou âgées. Jamais un rire. Jamais un cri d’enfant. Cela surprenait Anne, mais elle avait choisi de ne pas s’attarder sur ce fait. Derrière le mur qui abritait la résidence, d’immenses arbres au feuillage dense s’étaient emparés du minuscule terrain et leurs branchages commençaient à grignoter un peu d’espace par-dessus le mur, comme pour s’alimenter de l’oxygène de la rue.
C’est en octobre qu’Anne perçut les premiers signes d’un événement qu’elle ne pourrait maîtriser. C’est en octobre, qu’un jour comme tant d’autres, Anne eut l’étrange sensation d’être épiée…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *