Le Pain de seigle

Le Pain de seigle

Par Jean-claude Abonneau

Publié le 09/06/15
Collection Classique
Alcide Artus, l’aïeul, cultive six hectares de seigle. Pourquoi le seigle, céréale secondaire sur les terres riches du Poitou ? L’astuce d’Alcide est de cultiver ce seigle, qui fait défaut, pour perpétuer la tradition du pain de seigle.

Yves et François, ses arrière-arrière-petits-enfants, sont pris en otage par des djihadistes pour exécuter des tâches de trafic de cocaïne en remplaçant la mie du gros pain de seigle d’un kilo et en le transportant jusqu’à leur commanditaire. Ces deux garçons déjoueront-ils les plans d’un immense attentat d’envergure nationale, qui amènerait au moins une centaine de morts, un événement capital pour la France en guerre contre le terrorisme islamiste ? « L’Abenais » sera-t-il un jour encore, une terre de seigle ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *