Le Paradigme perdu

Le Paradigme perdu

Par Rémi Fasol (Denis Petitpierre)

Publié le 27/01/12
Classique
L’auteur a fait des études de théologie en Université entre 1984 et 1989. Après l’obtention de sa maîtrise, il est entré au service d’une grande Eglise Réformée, pour laquelle il a travaillé en qualité de pasteur de diverses paroisses en divers milieux sociaux, mais également en aumônerie de CHU, en laquelle il fut invité à s’associer à divers colloques médicaux ou de comités d’éthique. Il eut aussi l’occasion de collaborer avec les représentants d’autres confessions ou religions, en dialogue. A cette occasion, il a choisi de prendre du recul sur son action très spécifique, en préparant un diplôme en psychologie, sous la spécialisation-titre (de son 3e cycle) : l’accompagnement des malades en fin de vie et de leurs proches… formation fréquentée par quelques soignants également. A d’autres représentants de cette branche professionnelle si particulière, il a eu également l’occasion de dispenser des cours.
Aujourd’hui, avec cet ouvrage, il fait un point sur son vécu, ses choix premiers, ses responsabilités assumées, le bienfondé de celles-ci et les risques que font encourir un esprit religieux sur la société aujourd’hui et face à son devenir. Les enjeux ne sont rien moins, pour lui qu’une entrée pacifiée dans la relation à soi-même et aux autres ou non, selon que la pensée et la réflexion demeurent libres et autonomes, ou inféodées à diverses dogmatiques risquant de conduire – selon – lui le siècle et le monde à sa perte.