Le Pelleteur de nuages (livre 5/6)

Le Pelleteur de nuages (livre 5/6)

Par Robert-Henri D.

Publié le 08/06/15
Collection Classique
À chaque soir où l’on se découvre, c’est probablement l’alchimie sacrée de la lune qui rend le magnétisme non mimétique… Coulée mystique issue du néoplasticisme : elle rend magique notre lit creuset tellurique. Pour les Justes, qu’ils soient ange, archange ou dieu ange, c’est en premier par la spiritualisation que s’obtient cet éclaboussant phénomène : leur action aidant à combattre l’anxiété nocturne, notre peur de ce qui est sombre tendra à disparaître.

Pour l’idéalisation qui s’attend, toute crainte sera absorbée par l’éther quand naîtra demain le grand Ange-dieu Erzeré-Gabryel, dit « le Pacificateur ». Alors « l’Esprit dans l’Univers » réjouira ceux qui vivent mortifiés dans l’ombre de la nasse et ils sublimeront d’autant ce messie quand pris dans la glace, sera gelé le glas fantôme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *