Le prix Femina 2011 : Simon Liberati avec Jayne Mansfield 1967

Le prix Femina 2011 : Simon Liberati avec Jayne Mansfield 1967

 

Le prix Femina a été décerné aujourd’hui à Simon Liberati pour « Jayne Mansfield 1967«  (Grasset), méditation sur le destin de cette blonde plantureuse, sex-symbol brisé par Hollywood, qui se voulut star, finit en bimbo trash, avant de mourir sur une route à 34 ans, le crâne broyé.

 

Le journaliste et romancier Simon Liberati a été choisi au 1er tour par le jury par 9 voix contre 3 à Colette Fellous pour « Un amour de frère » (Gallimard).

Le prix Femina étranger est allé à Francisco Goldman pour « Dire son nom »,

le prix Femina de l’essai à Laure Murat pour « L’Homme qui se prenait pour Napoléon » (Gallimard).

Le prix Femina 2011 : Simon Liberati avec Jayne Mansfield 1967

 

 

Le prix Femina 2011, Jayne Mansfield 1967 de Simon Liberati : 16€

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *