Le sexe ni la mort, André Comte-Sponville

Le sexe ni la mort, André Comte-Sponville

 

 

 

 

André Comte-Sponville philosophe sur le sexe et l’amour d’une écriture très claire et abordable dans son dernier livre Le sexe ni la mort.

 

 

 

Il présentait son Essai cette semaine dans la grande librairie de François Busnel.

Note de l’éditeur : Le sexe ni la mort : trois essais sur l’amour et la sexualité

« Le soleil ni la mort ne se peuvent regarder fixement », écrit La Rochefoucauld. Cela fait au moins une différence avec le sexe : le regarder fixement, voilà ce que peu d’hommes et de femmes, de nos jours, s’interdisent ou redoutent. Pourquoi, s’agissant de sexualité, est-ce pourtant cette formule qui m’est venue, jusqu’à me fournir, ou peu s’en faut, mon titre ? Peut-être parce que l’essentiel, ici aussi, échappe au regard, ou l’aveugle, tout en continuant de le fasciner. Le sexe est un soleil ; l’amour, qui en vient, s’y réchauffe ou s’y consume. Les mortels, disaient les Anciens pour distinguer les hommes des animaux et des dieux. Nous pourrions, tout autant, nous nommer les amants : non parce que nous serions les seuls à avoir des rapports sexuels, ni à aimer, mais parce que le sexe et l’amour, pour nous, sont des problèmes, qu’il faut affronter ou surmonter, sans les confondre ni les réduire l’un à l’autre. Cela définit au moins une partie de notre humanité : l’homme est un animal érotique. » André Comte-Sponville

Philosophe humaniste, André Comte-Sponville est l’auteur de nombreux ouvrages qui, par leur clarté et leur pédagogie, mettent la philosophie à la portée de tous et connaissent un succès qui ne se dément pas ; ainsi de L’Esprit de l’athéisme (2006), du Capitalisme est-il moral ? (2004, rééd. 2008) et du Goût de vivre (2010) chez Albin Michel.

Le sexe ni la mort : trois essais sur l’amour et la sexualité, André Comte-Sponville, Essai (broché). Paru en 01/2012 : 21,50 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *