Le sourire des personnes prêtes à chuter

Le sourire des personnes prêtes à chuter

Par Gaëtan Serra

Publié le 28/03/12
Classique
« Annoncer une mauvaise nouvelle par un inconnu, on avait dit que c’était chose facile ? Mon cul ouais. L’astérisque “ possibilité d’avoir un petit coup de cœur ” était une clause comme toujours bien cachée dans le contrat. Alors qu’elle avait la tête retranchée entre ses jambes et que se déversaient toutes les larmes de son corps, Lomé s’approcha pour essayer de la réconforter, comme un inconnu aurait pu le faire. Quelque chose entre le câlin et la tape dans le dos. »

Que ressent-on quand on doit annoncer une mauvaise nouvelle à des proches ? Tout le monde le sait. Mais qu’en est-il si vous décidez de vous dédouaner de cette tâche et que c’est un parfait inconnu qui s’en occupe ?