Le Tchad de l’or noir face au défi du développement économique et social : l’ordre des priorités ignoré et/ou oublié

Le Tchad de l’or noir face au défi du développement économique et social : l’ordre des priorités ignoré et/ou oublié

Par Félix Lawane Malloum

Publié le 07/02/14
Collection Classique
Au Tchad, le défi du développement économique et social demeure entier. Chaque avancée est presque quasiment suivie de plusieurs dizaines de reculades, on dirait finalement que quelque chose est intentionnellement planifié et préparé pour servir les intérêts d’un groupuscule ; ce qui laisse perplexe et sceptique plus d’un observateur.
Le faible taux de réussite au baccalauréat du second degré 2013 – 6156 admis sur 70711 candidats, soit 8,71% – qui a occasionné la fermeture de plusieurs établissements d’enseignement secondaire sur toute l’étendue du territoire à la rentrée scolaire 2013-2014, est venu s’ajouter aux différents maux dont souffre le pays, pour mettre véritablement à nu les tâtonnements tant observés et décriés depuis fort longtemps, jusqu’au plus haut sommet de l’État.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *