Le Trou de Paris

Le Trou de Paris

Par Michel Le Potvin

Publié le 12/06/15
Collection Classique
« Depuis un certain temps déjà, les Champs-Élysées n’étaient plus très accessibles pour le citoyen lambda ; tout avait été racheté par des pays du golfe. De Franklin Roosevelt à l’Étoile, sans burnous, valait mieux éviter ; le « Roumi » n’était pas très bien vu. Malgré toute notre bonne volonté, ce n’est pas demain la veille que nous serions copains comme cochons avec les musulmans ! Finis les repas au Fouquet’s, rebaptisé « Au grand Mektoub », aujourd’hui on y fumait le narguilé. Le Lido avait été transformé en « Grande Mosquée des Champs ». Au Crazy horse, les filles, bien que nues, étaient maintenant voilées. L’avenue des Champs était coupée au carrefour Franklin-Roosevelt. De l’ancien bâtiment du Figaro à l’ancien immeuble de Jours de France avait été construit un grand mur coiffé de barbelés comme en Palestine. On ne pouvait passer qu’en se pliant en deux, par une petite porte, et encore fallait-il présenter ses papiers à un guichet minuscule pour obtenir un laissez-passer oblitéré de plusieurs cachets ornés du croissant et de l’étoile à cinq branches. »

Parfois les aléas de la vie vous submergent. Vous ne vous contrôlez plus. La porte de votre imaginaire s’est ouverte et il devient votre guide. Alors tout peut arriver.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *