Le voyage de Florestan

Le voyage de Florestan

Par Nicolas Breton

Publié le 04/04/14
Collection Classique
« La nuit dernière, Grand-Mère, j’ai rêvé que j’étais un oiseau. J’étais grand, blanc, avec des ailes bordées de noir. Je survolais sans peine la mer agitée. On ne me distinguait de l’écume que par mon liseré noir. Je défiais la houle et le ressac. Aucune vague ne m’effrayait. J’étais le seigneur des océans. J’étais libre comme l’air. Je n’avais pas de chaînes. Rien qui ne me rattache, rien qui ne me retienne… Un jour, Grand-Mère, je prendrai la mer… Un jour, je partirai… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *