L’enfant, le prince et le bigorneau

L’enfant, le prince et le bigorneau

Par Philippe Despit

Publié le 12/01/12
Classique
J’ai sept ans et demi. C’est définitif et c’est mon dernier mot. Je vis plein de choses étonnantes dans mon village pas comme les autres, avec le prince et le curé qui se prennent pour des seigneurs, et dans celui de notre cousine Juliette, au bord de la mer où faut être fou pour se baigner mais où je pêche des tas de trucs ou rien, ça dépend. C’est l’enfance, plusieurs petites vies à part qui durent très longtemps mais passent trop vite. Si, c’est vrai !
En contrepoint, l’adulte contemple, le regard aigu, les mondes dans lesquels son existence, inexorablement, le mène à chaque pas vers un néant que ne remplit pas la succession des jours. Pourtant, un après-midi de vent et de lente plénitude, l’improbable vient à lui comme une fissure du temps…