Les aquarelles du temps

Les aquarelles du temps

Par Michelle Soyer

Publié le 10/04/12
Classique
Elle sent bon les lavandes, la bergerie, les prés et les champs, le bois qui sèche, le café du matin…, cette histoire située à la frontière de la Drôme provençale et des Hautes-Alpes, dans le petit village de Rosans… où Louis, le Cévenol, nous conte son histoire. Exilé pour un temps chez son oncle Léonard, au rythme des saisons, il apprend son métier d’horloger. Il y vit de belles rencontres, des amourettes et une grande passion : Mathilde. Il se lie d’amitié avec Alice, la petite « bohémienne »… Il y vit aussi la douleur insupportable d’une séparation, un drame qui le marque profondément. Puis, au travers de la génération suivante, avec Marine et David, au cœur des Cévennes, nous retrouvons Louis et découvrons le secret d’Alice et celui du temps des aquarelles. Ce roman, qui est aussi un voyage dans les cœurs, nous emmène parfois, au gré des joies et des tourments, vers les contrées lointaines de l’âme humaine, du souvenir… Ce roman tisse la trame d’une saga familiale, intimiste et secrète. Les personnages vivent et se déplacent des Cévennes à la Drôme provençale en évoquant la région lyonnaise et la Bourgogne, avec une échappée en Guadeloupe.