Les blessures invisibles, Nicholas Evans

Les blessures invisibles, Nicholas Evans

 

 

 

 

L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, c’était lui, Nicholas Evans. Il revient avec Les blessures invisibles.

 

 

 

 

A note de l’éditeur : Les blessures invisibles

Rejeté par des parents trop âgés, enfermé dans un horrible pensionnat, Tom Bedford pourrait être un personnage de Dickens. Son seul échappatoire : rêver de cowboys et d’Indiens. Le jour où Diane, sa sœur aînée et star montante du cinéma, épouse Ray Montane, acteur vedette d’une série western, tout semble alors s’éclairer pour le petit garçon qui part rejoindre le couple en Amérique. Mais à Hollywood, le bonheur est souvent de courte durée… Il faudra bien des années et un nouveau drame pour que Tom se résolve enfin à affronter ses démons, ses blessures invisibles… L’auteur de L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux explore dans ce roman puissant et profondément émouvant, la violence cachée derrière le mythe de l’Ouest américain, la quête désespérée de l’amour et de l’identité, les failles des héros et les conséquences dévastatrices des secrets de familles longtemps étouffés.

« Evans est un formidable conteur, si captivant qu’il vous projette dans un grand film hollywoodien. » Daily Mail.

Après une carrière de journaliste de presse, puis de producteur et réalisateur de documentaires pour la télévision britannique, l’Anglais Nicholas Evans se lance dans l’écriture. Son premier roman, L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux, publié en 1995, est devenu un best-seller international (15 millions d’ex. dans le monde), adapté au cinéma par Robert Redford. Tous ses romans ont été publiés avec succès chez Albin Michel.

Les blessures invisibles, Nicholas Evans, Roman (broché). Paru en 02/2012 : 22 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *