Les changements climatiques et la vulnérabilité des villes d’Afrique centrale aux risques naturels : cas des inondations et des mouvements de masse à Bamenda (nord-ouest du Cameroun)

Les changements climatiques et la vulnérabilité des villes d’Afrique centrale aux risques naturels : cas des inondations et des mouvements de masse à Bamenda (nord-ouest du Cameroun)

Par Frédéric Saha

Publié le 10/04/15
Collection Classique
Au Cameroun, l’abondance des précipitations ainsi que la topographie très accidentée dans certaines régions sont à l’origine de certains risques tels que les inondations et les mouvements de masse. Bamenda qui constitue le cadre spatial de cette recherche est la ville capitale de la région du nord-ouest du Cameroun. Elle est située entre 5°56-6°00N et 10°08-10°12E. Sa population en 2012 s’élevait à 496.931 habitants. Cette ville est traversée dans sa partie sud-est par un escarpement dont les versants sont aujourd’hui colonisés par des quartiers non planifiés particulièrement exposés aux risques de mouvements de masse. L’occupation des bas-fonds et les mauvais aménagements des ouvrages d’évacuation des eaux sont à l’origine des inondations qui causent chaque année d’importants dégâts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *