Les deux Petits Chevreaux

Les deux Petits Chevreaux

Par Michel Aurouze

Publié le 19/04/12
Classique
Le roman se situe dans les années 1970 après les événements de mai 1968 et avant l’avènement du SIDA. Le héros, Jean-Jacques, médecin de campagne évoluant dans un milieu bourgeois, a du mal à assumer son homosexualité. Le passé est omniprésent dans ses souvenirs lancinants, qui l’empêchent de prendre son envol. Il aspirerait à une vie de couple calme et tranquille au sein d’un milieu rural ; mais à l’époque la notion de couple homosexuel consacré officiellement par un contrat, même comme le PACS n’est pas envisageable. Le FHAR propose une véritable révolution politique par le biais de l’homosexualité à la suite de mai 1968. Or, Jean-Jacques est tout sauf un révolutionnaire ; c’est un « tendre » éloigné de toutes ces intrigues. Le roman le suit donc essayant de se débarrasser de son passé, alors que le présent n’arrive pas à le combler. Le héros semble être malheureux d’être en avance sur son temps.