Les filles de guerriers

Les filles de guerriers

Par Jacques Vulfranc

Publié le 22/06/12
Classique
Plutôt qu’une nuit d’amour avec Romane, ce sera, pour le peintre, une soirée mondaine chez Nadège de Tourcy, où l’entraîne Caroline, son modèle préféré, homosexuelle et orthophoniste. Face à la belle Nadège, c’est le choc :

« L’ovale parfait du visage monté sur un cou sublime, les cheveux blonds et courts, le foudroyant regard de ses yeux pers qui me laissait idiot et muet… »

Nous sommes en janvier 1991, au premier jour du déclenchement de la guerre du Golf.
Les aventures du peintre sont narrées à Béatrice par le Maître, qui écrit cette histoire dans les instants de liberté que lui laisse la mise en scène de l’Électre d’Euripide, qu’il tente de faire jouer, installé dans une vieille ferme de Provence, à la fin de l’hiver 2001, par une troupe de marginaux.