Les légendes urbaines du Congo-Brazza et d’ailleurs

Les légendes urbaines du Congo-Brazza et d’ailleurs

Par Elvis Ngatse

Publié le 26/06/12
Classique
C’est l’histoire de Nanou, une jeune fille de 24 ans, qui habitait le quartier Dibodo, à Pointe-Noire, cette sorte de township à la congolaise, où la misère côtoie la maladie et où aucune perspective d’avenir ne s’offre à ses habitants. Le quartier Dibodo donne l’image d’un environnement fermé, où la vie s’est arrêtée depuis longtemps. Les filles n’ont généralement comme job que la prostitution, et les hommes, petits caïds, se cherchent dans la contrebande et le crime. Tel est le monde dans lequel Nanou a passé ses 24 ans de vie sur terre, avant de croiser le chemin de Georges, un jeune entrepreneur de Pointe-Noire, le 24 décembre 2011.