Les silences de ma mère, Edith (1920-1991)

Les silences de ma mère, Edith (1920-1991)

Par Isabelle Moreno

Publié le 12/03/12
Classique
Edith vint au monde en 1920, en plein pays du lin, en Normandie, dans une famille qui comptera neuf enfants. Son récit, c’est celui d’une époque révolue, entre deux guerres, dans une terre à l’histoire millénaire de labours et d’élevage ; c’est celui d’une enfance perdue, entourée mais étrangement cloisonnée, où devenir une personne requérait plus que de la volonté. Ce récit, écrit par sa fille, à la première personne, c’est aussi celui d’une tentative de re-création d’un lien, parce que sa mère dépressive s’était emmurée dans ses silences et que son père passa dans sa vie comme un météore. C’est vouloir retrouver, après le départ d’un être cher, l’héritage immatériel qu’il n’a pu laisser.