Lettre à mon peuple

Lettre à mon peuple

Par Narcisse Hubert Goubo

Publié le 09/05/12
Classique
Un jeune émigré écrit à ses parents pour leur faire part de ses soucis quotidiens.
Le problème récurrent qui l’émeut et l’interpelle est celui de la mauvaise gouvernance et surtout celui du diktat absolutiste des seigneurs de guerre dont les peuples sont victimes. Alors que faire ?
Nos différentes méditations nous déploient, bon gré, mal gré, vers d’ultimes solutions bienveillantes: l’idéalisation du concept d’un bon souverain mis en acte, ainsi que la garantie de l’invulnérabilité (du mandat légal et légitime) des bons souverains et des peuples africains ne peut se faire qu’en instituant une forme nouvelle de l’UEA indépendante (Union des Etats Africains).