Lettre ouverte d’un naïf à Monsieur le Président de la République

Lettre ouverte d’un naïf à Monsieur le Président de la République

Par Guy Aymard

Publié le 30/07/12
Classique
Ce petit livre n’est pas un roman, mais un essai qui vise à mettre le doigt sur les dysfonctionnements du système français : distribuer les biens nationaux à ceux qui font le plus de bruit, efficacement épaulés par d’autres qui font des lignes dans la presse et des tirades sur les ondes sans se demander une seconde quel préjudice national en résultera. L’auteur, qui se dit apolitique, n’intervient pas pour lui, mais plaide pour vos descendants. À ce titre de témoin et non d’acteur, il lui est permis de s’immiscer assez abruptement au cœur de la gabegie qu’est devenue la France. Son propos dépasse, et de loin, les criminelles scissions droite-gauche, les querelles de clochers, et dénonce les grognements pour un os, un sucre, trouvant obsolètes ces cris, anachroniques ces coups bas en une époque où la survie de la race est engagée. L’exigence est devenue un crime contre l’humanité ; la tolérance et le respect : un devoir de citoyen conscient, sensé, honnête. La France et le Monde vont mal et nul n’a le droit de continuer à gaspiller notre legs, à sourire béatement au moindre hochet qu’on nous tend à coups d’ondes pour endormir notre incurie.