L’homme et le Révolté

L’homme et le Révolté

Par Eugène Gampaka

Publié le 01/08/12
Classique
Après ses rapports difficiles et compliqués avec la langue française, Sony Labou Tansi est devenu l’un des plus grands écrivains de sa génération, et a donné naissance à un nouveau classicisme qui a fait de lui une personnalité typique du nouvel intellectuel africain. L’écriture était, pour lui, la seule vraie possibilité d’ouverture sur l’autre ; la seule vraie voie de rencontre avec l’autre. Pour Sony, la littérature est un espace pour respirer et le théâtre un parti pris de l’âme sur le corps, de l’être sur le mot, de l’espace sur le temps, du jeu sur la vie. L’homme était un révolté invétéré contre l’injustice, l’absolutisme et l’intolérance qu’il considérait comme la honte et l’opprobre de notre temps.