L’Homme face à l’Univers et à la quintessence du vide

L’Homme face à l’Univers et à la quintessence du vide

Par Gérard Maumary

Publié le 26/06/15
Collection Classique

Dans la continuité des ouvrages précédents, j’aimerais développer une ouverture d’esprit nécessaire quant à la réalité du passé, les difficultés du présent et surtout les réalités que nous propose l’avenir.

Il ne s’agit pas de prévoir l’avenir, mais de préparer notre intellect à concevoir l’impensable.

Jusqu’alors nous avons pu accepter les découvertes aussi ahurissantes qu’elles soient  car ces découvertes concernaient la matière et l’utilisation que l’on pouvait en faire pour nous faciliter la vie de tous les jours.

On s’aperçoit que la science, compte tenu de ses connaissances acquises sur la matière et sur l’infiniment grand (déposer une sonde spatiale Curiosity de 900 kg sur Mars !) sera en mesure, plus rapidement que l’on peut penser, d’acquérir des connaissances de l’infiniment petit et paradoxalement ces découvertes vont nous permettre d’ouvrir les clés de l’Univers.

En sachant que le cerveau et l’Univers sont structurés de manière semblable, à des niveaux bien évidemment différents, et surtout que le vide est omniprésent dans ces deux structures, il m’a semblé impératif d’aborder ces sujets dans le présent ouvrage.

 Il n’y a jamais eu un temps passé où nous n’existions pas, et il n’y aura jamais un futur où nous cesserons d’être que ce soit sur Terre ou dans l’Univers.

Notre entité « âme / esprit » a été, est et sera toujours une valeur énergétique portant en elle les particularités de notre ADN, qui émettant des photons reste constamment en liaison avec l’Univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *