L’Implosion d’une République : Entre fatalité, impuissance et désillusion

L’Implosion d’une République : Entre fatalité, impuissance et désillusion

Par Ghislain Kamdem Koungang

Publié le 29/06/15
Collection Classique
Corruption, détournements massifs, mysticisme et autres filouteries à tous les niveaux sont comme ancrés dans l’ADN des Camerounais, qui ont désormais le cœur à l’ouvrage. Des gouvernants, arrivés jeunes aux affaires, brillent aujourd’hui par une inamovibilité déconcertante face aux limites insolemment avérées de leur gestion. Adeptes de la politique du « Tai chi », ils usent très habilement de la tactique du judoka, refusant de faire confiance aux jeunes comme en leur temps. Une jeunesse qui parfois, très souvent même, sans effort, s’est elle aussi laissée aller allègrement à toutes les dérives subséquentes. Il faut donc impérativement changer de cap et donner le ton d’une nouvelle politique consensuelle, car « On peut gérer du stock, mais les gens, on doit les diriger ». Ross Perrot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *