L’Âme des larmes <i>suivi de</i> L’Ivresse des sueurs

L’Âme des larmes suivi de L’Ivresse des sueurs

Par Hugues Eta

Publié le 25/07/14
Collection Classique
Les poèmes qui composent ce recueil sont le fruit d’une collaboration entre les larmes et la sueur. Dans un style que ses lecteurs lui reconnaissent, Hugues Eta peint ses douleurs : les douleurs d’une jeunesse africaine qui se cherche mais aussi les douleurs d’un peuple laminé par la rudesse du temps. L’Âme des larmes se veut être une occasion que l’auteur s’offre pour proposer à l’Histoire en promenade un parasol, question de prévenir des pluies qui font des enjambées sur les saisons… Le second titre, L’Ivresse des sueurs, rappelle comment savoir se relever chaque fois que l’on tombe…Hugues Eta nous donne à voir une poésie majeure où l’image monte sur le mot pour écrire l’art en toutes lettres !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *