Lointain souvenir de la peau, Russell Banks

Lointain souvenir de la peau, Russell Banks

 

 

 

Dans Lointain souvenir de la peau, Russell Banks se penche sur le sort des délinquants sexuels, ceux sur qui la société américaine préférerait tirer un trait.

 

 

 

 

Ne pouvant le faire, elle a trouvé le moyen de les mettre le plus possible à l’écart en leur interdisant de vivre à moins de 760 mètres d’une école ou d’un lieu de rassemblement d’enfants. Autant dire que dans une ville comme Miami, où Banks vit depuis des années, les seuls endroits possibles sont les abords de l’aéroport, la zone des marais et l’espace sous le viaduc.

La note de l’éditeur : Lointain souvenir de la peau

Par l’auteur de Sous le règne de Bone, De beaux lendemains et de American Darling, le grand roman du nouveau désordre sexuel, à l’ère d’Internet et de la pornographie en ligne, à travers le personnage d’un jeune délinquant sexuel incarnant l’enfer d’une addiction aussi particulière que largement répandue et le supplice de l’exclusion qui peut la sanctionner. Sur la disparition du corps confisqué par le “virtuel” et sur ses nécessaires réémergences pathologiques, une réussite romanesque éblouissante portée par des personnages inoubliables.

Lointain souvenir de la peau, Russell Banks, Roman (broché). Paru en 03/2012 : 23,80 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *