L’Étudiant en sociologie

L’Étudiant en sociologie

Par Jacques Vidal Martin

Publié le 03/04/15
Collection Classique

« On voyait bien, lorsque le regard se portait vers la Montagne Noire, des fumées opaques et tournoyantes monter à l’assaut du Pic de Nore. (…) À un moment, un homme avait traversé la place, les bras et les mains tendus devant lui pour griffer le jour et la figure gonflée, pareille à une baudruche violette, en hurlant comme un égorgé, puis était disparu derrière le musée ; l’attroupement s’était figé, interloqué ; l’homme venait de là-bas, donnait l’impression de s’en être échappé, de souffrir, ce n’était pas un canular ! (…) C’est seulement en allant au centre-ville qu’Archipel commença à réaliser que quelque chose d’étrange, d’irrémédiable, perdurait depuis l’explosion, en tout cas quelque chose qui pourrait le concerner. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *