Ma peau hésitait, ma poésie tu es

Ma peau hésitait, ma poésie tu es

Par Hélène

Publié le 04/06/15
Collection Classique
Quand le manque de l’être aimé laisse un vide existentiel abyssal dont la profondeur n’est sondable que par la poésie…

Quand le besoin se fait sentir de graver à jamais ce manque…

car là où les mots sont… l’émotion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *