Mondialisation et crise identitaire au prisme du marxisme

Mondialisation et crise identitaire au prisme du marxisme

Par Angba Martin Amon

Publié le 12/06/15
Collection Classique
Marx avait prévu l’expansion cosmopolite du capital avec surtout le perfectionnement de la technologie. L’uniformisation de l’économie, la politique et la culture ont déstructuré les communautés traditionnelles et leur mode de gestion. Cette expansion du capital marque une nouvelle ère de domination de l’économie informationnelle. Le principe est de maximiser le profit quel qu’en soit le prix.

Le libre échange est devenu le paradigme économique universel à partir duquel l’IDH (Indicateur de Développement Humain) permet d’évaluer le niveau de développement de chaque nation. Cette évaluation montre que la mondialisation a un effet potentiel sur les crises identitaires, notamment pour les pays pauvres, où les programmes d’ajustement structurels déconstruisent la structure traditionnelle, accroissent les tensions ethniques, fragilisent aussi bien les États africains que les États européens. De plus, l’irrédentisme s’est développé dans les régions périphériques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *