Musiques populaires urbaines et stratégies du refus en Côte d’Ivoire

Musiques populaires urbaines et stratégies du refus en Côte d’Ivoire

Par Doh Ludovic Fié

Publié le 13/02/12
Classique
La double ambition de ce livre est de mettre en évidence la contribution des musiques populaires urbaines aux mutations sociopolitiques en Côte d’Ivoire, marquées par les luttes contestatrices pour l’instauration du multipartisme et de la démocratie, le coup d’État de 1999, la rébellion armée de 2002 et la crise post-électorale provoquée par l’élection présidentielle de 2010 d’une part, et d’autre part, de soumettre à l’analyse l’engagement de la musique dans le champ politique. Cet examen qui est une critique de l’inféodation des productions musicales aux idéologies propagandistes, ne peut être réussi sans la prise en compte du contexte de mondialisation des cultures devenu économocentrique.