Némoah

Némoah

Par Claude-Bernard Berkowitz

Publié le 12/12/11
Collection Classique
C’est dans ce pittoresque village de la Drôme provençale, imprégné des fragrances chaleureuses et enivrantes des champs de lavande, des bosquets de genêts et des montagnes d’églantines que le chien Némo découvre la vie amoureuse de son maître Moah. La symbiose est complète entre le scénario et le décor. Ainsi que le dit Némo, le chien : « Rien de tel que les paysages de la haute Provence pour recéler dans leurs plis contrastés, dans les vibrations de la lumière, les gestes séculaires de l’amour… De Barret de Lioure, le regard plonge sur une vallée vaginale semée de rochers phalliques. On s’insinue, comme pour une caresse intime, dans les replis soyeux et ondoyants de la vallée du Toulourenc. Vu de cet endroit, le sommet du Ventoux vibre ainsi qu’un clitoris tendu vers le ciel… » Pour écrire ce livre, à la fois plaisant et profond, il fallait la plume d’un chien, avec sa tendresse et sa sensibilité olfactive. Ainsi qu’il le dit lui-même : « Moi, c’est dans l’invisible de l’espace olfactif que je fixe la palette de mes émotions, avec ma truffe comme unique pinceau. »