Névroses et turpitudes

Névroses et turpitudes

Par Yannick Lavigne

Publié le 27/02/14
Collection Classique
Nomade de la bohème tristesse,
Émule de la substantielle bassesse
Véloce fraction de mon indécente vie
Redondance obscure de mes envies
Oublie un instant l’homme que je suis,
Stoppe mes élans sexuels ou fuis
Et prends-moi dans tes bras, ma folie
Suivons à petits pas tes phobies ma chérie,
Enlisons nos âmes à l’unisson,
Tentons le diable pour l’ultime frisson
Tentaculaires erreurs de nos nuits glauques,
Ubuesques pasteurisations qui nous évoquent,
Répliques et autres putréfactions qui se moquent ;
Pourquoi toujours baisser la tête si tu débloques,
Irritante et merveilleuse poupée de sang,
Tuant l’homme qui restera médisant
Uni seulement par les guerres, les exactions,
Destinataire de l’odieuse destruction
Essaie de comprendre que cette fusion
Sème des millions de morts sans omissions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *