Pandemonium

Pandemonium

Par Peter Stephen Assaghle

Publié le 24/02/14
Collection Classique
Pandémonium, ou l’enfer en capitales : voilà un titre qui, par sa magie et sa musique, vient happer et fouetter le lecteur, l’invitant à aller voir ce qui, dans l’âme tourmentée du jeune poète témoigne d’un tel désarroi, d’un tel désastre. On y entend un ensemble de hurlements hystériques, subversifs, stochastiques que l’auteur transmet avec une rare intelligence, de la souffrance, de l’insoumission. Une poétique du déchet, défiant les forces obscures de l’existence, avec une intensité inexpugnable et une aspiration à aller au-delà de l’absurde. On y découvre un monde clopinant sur les routes du chaos que le poète dénonce courageusement avec un vocabulaire étrange, surprenant, triste, autant que rebelle qui invite à la résistance et dont la lucidité comporte une magistrale auréole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *