Pasiphaé

Pasiphaé

Par Muhamat Corbeau

Publié le 05/05/15
Collection Classique

LE CHŒUR.

LES JEUNES FILLES.

Bientôt, l’intelligence humaine se soumettra à un monstre. De sombres ingénieurs travailleront pour le rassasier. Toute pensée, détournée de la pureté de son vol, étirera les dédales de son repaire. L’esprit servira l’instinct du Minotaure, à qui nous serons sacrifiés. 

LES JEUNES HOMMES.

Quel cri peut rendre la terreur qui nous saisit à son aspect ? Quels pleurs peuvent noyer le fourmillement noir de la cité qui marche inlassablement vers lui ? Quelles alarmes peuvent faire taire le cliquetis frénétique de ses soldats ? Quelle parole peut stopper la furie de leurs esprits fanatiques, quels obstacles peuvent les retenir d’apporter leur tribut à l’idole qui les attend pour se repaître de nous ? (<i>Pasiphaé</i>, Prologue)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *