Pourquoi tous les vigiles sont Nègres

Pourquoi tous les vigiles sont Nègres

Par Essy Zié Ebony

Publié le 02/04/12
Classique
Dans Pourquoi tous les vigiles sont Nègres l’auteur ne milite ni ne dénonce. Dans un style jubilatoire teinté d’humour, il s’exprime par la voix intérieure de Ziguy, personnage un peu marginal, antipathique et un brin provocateur. Les pérégrinations de celui-ci dans un hypermarché le conduisent à se frotter à l’indifférence, au rejet, mais surtout à l’intolérable.
Les autres nouvelles qui composent ce recueil s’inscrivent dans un univers tropical où la démocratie progresse, mais où son instrumentalisation par les coteries, étrangle l’expression souveraine des peuples : Qui sème le cauchemar récolte la vox populi en est l’illustration.
Les amours ancillaires de Brou, jolie jeune fille au service d’un couple bourgeois et désuni sont tragiques. On voyage dans les bidonvilles de Sampa et les faubourgs de Yopougon. On perçoit la moiteur de la canicule, et le gouffre entre les mondes est infranchissable. Mais la plus grande frayeur serait que le gouvernement corrupteur et cleptomane de la refondation s’écroule, en entraînant tout le monde dans sa chute.