Puis vinrent les nuages …

Puis vinrent les nuages …

Par Nicolas Soulard

Publié le 03/07/15
Collection Classique
Rien ne distinguait vraiment Nicolas, français qui ne se voyait pas moyen mais modèle, de la foule des anonymes, si ce n’est peut-être sa capacité à voir le bonheur dans les choses les plus simples de sa vie. Caricatural, anachronique bonheur, que l’on ne trouve pas en lingot mais en petite monnaie dans les chansons de Benabar.
Dans le ciel de son existence, des milliers d’étoiles succédaient invariablement à un soleil radieux, puis vinrent les nuages…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *