Quand folie rime avec Italie

Quand folie rime avec Italie

Par Nouha Achouri

Publié le 01/06/15
Collection Classique
« La voiture roulait encore et encore et semblait ne jamais vouloir s’arrêter, quand soudain, sans crier gare, elle stoppa enfin sa course infernale. Le ronronnement du moteur s’était tu et un grand silence se fit alors entendre. L’obscurité régnait à présent et la lune argentée s’était drapée dans de sombres nuages, laissant aux réverbères le loisir de nous éclairer. Des ombres terrifiantes étaient alors projetées sur les murs fissurés de la ruelle que nous arpentions…
Une porte blanche s’offrait à nous, laissant passer un rai de lumière scintillant. Encore un pas et la sécurité serait à portée de main. Nous serions alors loin de tous nos problèmes… »
La jeune Enoa, qui croyait passer un mois de farniente, se retrouvait embarquée dans une course effrénée contre la folie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *